Du Swaziland à Lesotho en passant par l’Afrique du Sud | Il y a plus que des animaux en Afrique!

Désolé, mon nom est Geneviève et je ne suis pas très assidue à la rédaction du blog car je préfère dormir dans l’autobus au lieu de vous tenir informé. Je vais lâcher le vin et être plus assidue dans le futur. J’aimerais aussi noter que j’ai le meilleur mari au monde! #rêvedetouteslesfilles

Ouf! Le temps passe vite en tour organisé… Déjà une semaine que nous ne vous avons pas donné de nouvelles! Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas qu’on s’ennuient ou qu’on manque de choses à faire (et donc de choses à vous raconter). Je crois que nous avons plutôt pris goût à l’idée de se faire conduire partout et nous avons tout simplement paressé. 😛 Pas d’excuse ce soir, j’ai une connexion Internet au camping et je compte bien en profiter. Voici donc un résumé de ce que nous avons fait lors des 10 premières journée de notre tour du Sud de l’Afrique. (Déjà!)

25 au 27 Juillet (en matinée) – Milwane Wildlife Park

Après un inoubliable safari dans le Parc national Kruger, nous avons pris la route pour nous rendre au Swaziland. Le royaume du Swaziland (puisqu’il s’agit d’une monarchie) est un petit pays situé entre l’Afrique du Sud et le Mozambique.

Pour nous rendre au Swaziland, nous avons dû passer les douanes à pieds. C’était la première fois de ma vie que je voyais un distributeur de condom sur le comptoir d’un douaniers… En fait, d’après mes lectures, il y aurait près de 25% de taux d’infection au SIDA/VIH parmi la population de ce pays. (Cette statistique est alarmant et elle ne prend probablement pas en considération les gens qui ne verront aucun médecin au cours de leur vie.) Il n’est donc pas étonnant qu’on fournisse la contraception gratuitement.

Une autre particularité impressionnante et peu glorieuse du Swaziland est que le roi actuel, Mswati III, en place depuis 1986, est polygame et est reconnu pour ses goût luxueux malgré le fait que son peuple soit parmi les plus pauvres d’Afrique. Il a d’ailleurs une façon bien particulière de sélectionner ses femmes. C’est lors d’une grande fête/concours de beauté où plusieurs centaines de familles viennent lui présenter leurs adolescentes que le roi sélectionne sa prochaine fiancée. Il ne l’épousera que lorsqu’elle sera enceinte, prouvant ainsi qu’elle est en mesure de lui fournir des héritiers. Il a présentement 15 femmes et d’autres pourraient s’ajouter dans les prochaines années. Mswati III est le dernier monarque absolu d’Afrique. Il gouverne par décret et s’oppose à l’instauration de la démocratie dans son pays.

Au Swaziland, nous nous sommes installés au camping du Milwane Wildlife Sanctuary pour deux nuit. C’était vraiment un endroit génial! Ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de piquer sa tente au beau milieu d’une aire de conservation. 😛 Nous étions donc entourés de phacochères et de toutes sortes d’antilopes. Seule consigne : ne pas sortir du campement à la tombée de la nuit pour éviter de tomber nez à nez avec un hippopotame ou un crocodile. Cela nous semblait raisonnable comme demande, nous avons donc été sages!

Notre campement

Le matin de notre dernière journée au Swaziland, nous sommes allés visiter le village d’une des princesses du royaume. Comme lors de toute visite culturelle, il y avait de mignons petits enfants pour nous accueillir, des costumes traditionnels, une petite leçon de swati (la langue officielle des habitant) et quelques pas de danse. Malheureusement, le tout semblait pas mal « organisé avec le gars des vues ». Difficile de croire qu’une princesse habite dans un pauvre petit village traditionnel de quelques huttes alors que le roi et ses femmes vivent dans un énorme royaume. Sans parler du fait que le village était bordé par de petites maisons « modernes » en briques avec soucoupe pour la télévision satellite et que tous les gens que nous avons vu dans la rue étaient habillés comme vous et moi… Disons que bien que nous ayons eu beaucoup de plaisir avec les dames du village lors de la leçon de danse, nous avons été déçus qu’on nous pousse à acheter leurs petits souvenirs (visiblement achetés en vrac dans un marché) avant de partir puisqu’un autre groupe attendait son tour pour faire la visite.

La fameuse princesse, vêtue traditionnellement avec une pièce de tissus à l’effigie du roi.
Petits pas de danse : quelle grâce! Pas question d’entrer dans le village sans nos vêtements traditionnels!

Une fois cette visite terminée, nous avons pris la route vers notre prochaine destination St.-Lucia!

27-28 Juillet – St.-Lucia & Hluhluwe Reserve

C’est aux aurores que nous avons pu faire une petite croisière (en ponton) sur la rivière St.-Lucia pour y photographier plusieurs familles d’hippopotames et quelques crocodiles. Le guide était un spécialiste de ces animaux ce qui a rendu notre balade très intéressante!

Une fois la croisière terminée, nous avons pris la route vers la ville de Durban en passant par la réserve d’Hluhluwe. C’est donc à bord de notre Overlander que nous nous sommes improvisés en safari, nous arrêtant à plusieurs reprises pour photographier l’impressionnante faune africaine.

29 Juillet – Durban

Le groupe était bien excité d’arriver à Durban, première ville côtière sur notre itinéraire. C’est donc sous un beau soleil que nous avons pu passer l’après-midi à la plage et à profiter du magnifique « boardwalk » entièrement rénové en  2010 à l’occasion de la Coupe du monde de soccer. Pas étonnant que cette ville sois aussi touristique! Nous y serions bien resté quelques jours. Mais comme nous sommes dans un tour organisé, nous sommes rembarqués dans l’autobus en direction de notre auberge.

Pour la soirée, nous étions libre d’aller manger au restaurant de notre choix. Alors que nos compagnons de voyage ont décider de se commander du « bunny chow » un plat typique de Durban, Alexandre et moi avons décider de nous gâter avec de délicieux sushis! Vous auriez dû voir le visage de notre guide quand nous lui avons expliqué ce que sont des sushis : « Des rouleaux d’algues avec du riz et du poisson cru, qu’on trempe dans de la sauce soya… » Il avait l’air complètement dégouté, eux qui mange principalement de la viande cuite lentement sur des braais ou bbq.

À noter que c’est ici que Gandhi a travaillé au début du siècle en tant qu’avocat avant de retourner en Inde et de mener le mouvement indépendantiste. De nos jours c’est la plus grande population indienne à l’extérieure de l’Inde.

En après-midi, nous en avons profité pour faire une petite randonnée dans la région de Underberg, la région sud des Drakensberg.

30 Juillet – Underberg & Sani Pass

Aujourd’hui nous avons fait notre première incursion au Lesotho via le Sani Pass. La route débute à 1544m d’élévation, grimpe 1330m verticaux pour arriver à 2876m d’élévation à la frontière du Lesotho. Le gradient est environ 1:3 et requiert de bons 4×4. Nous étions 10 entassés dans un Land Rover des années 1970 modifié.

Une fois rentré au Lesotho, nous sommes allés prendre un diner à 3200m ainsi que de faire une visite d’un village local. La dame du village nous a reçu avec de la bière locale et du pain. Disons que le pain était délicieux.

Afin de retirer le goût de la bière artisanale, nous avons fait un petit arrêt au pub le plus haut de l’Afrique.

Plus haut bar en Afrique

31 Juillet – Colline de Spioenkop

C’est à bord de notre bolide que nous quittions Underberg ce matin pour nous rendre dans la région de Drakensberg (toujours en Afrique du Sud).

Avant d’arrivé dans la région de Drakensberg, nous avons fait un arrêt à la colline de Spioenkop. Cette colline a été le site d’une bataille opposant les Boers et les Anglais au mois de janvier en 1900. Ce fut une bataille sanglante et une grosse défaite pour les Anglais qui souhaitent libérer la ville de Ladysmith. Les Anglais croyaient avoir créer la surprise aux troupes Boers au milieu de la nuit pour réaliser le matin qu’ils étaient complètement encerclés par des troupes Boer dans le collines avoisinantes. Les Anglais ont été bombardé avant de devoir se retirer avec plus de 1200 blessés et 250 morts. Les Boers ont enterré les corps sur la collines dans des tombes de masse.

Cimetière de guerre de la Guerre Anglo-Boer

Et c’est ainsi que se termine notre mois de juillet, en Afrique du Sud avec une belle gang dans un super camping… Il ne nous reste qu’à espérer que le ciel se dégagera ce soir pour que nous puissions admirer les magnifiques étoiles! C’est tu pas beau la vie! #PincezNousQuelqu’un

5 Replies to “Du Swaziland à Lesotho en passant par l’Afrique du Sud | Il y a plus que des animaux en Afrique!”

  1. Salut nous voulions simplement te souhaiter BONNNE FÊTE de nous trois ! Passe une belle journée! XX-XX-XX???

    1. Merci beaucoup à toute la famille! ?? J’ai pensé à vous ce matin et à la belle fête que j’ai eu chez grand-maman lors de mon passage à Warwick. Merci encore et à bientôt xoxooo

  2. Toujours aussi agréable de vous lire! Je me sens en voyage à chaque fois que je vous lis! À bientôt!

  3. Vous resplendissez de bonheur…! ?

    Suivre vos histoires est un réel plaisir… Encore plus palpitants que les meilleurs téléromans ou télé-séries!!!!?

    1. Merci MF! ?

Laisser un commentaire