Ho Chi Minh – De retour dans l’est

11 mars 2o17

Après deux mois et demi à se compter les mêmes histoires entre nous deux, nous recevons aujourd’hui nos premiers visiteurs : mes parents. Ayant arrivé à Ho Chi Minh la veille, nous avons pu aller les chercher à l’aéroport le lendemain matin en personne. Une fois le baggage de mon père déclaré manquant, nous étions finalement prêt à s’attaquer au Vietnam en commençant par Ho Chi Minh ou anciennement Saigon.

Premier arrêt : le War Remnants Museum. Il s’agit d’un musée entièrement dédié à la Guerre Américaine (Guerre du Vietnam pour les vietnamiens). Bien que certaines expositions frôlaient la propagande, il était fort intéressant d’avoir la version de la guerre du point de vue du Vietnam. Il y a avait une section assez choquante sur les effets du gaz Agent Orange qui a été largué à grande échelle par les avions américains pour détruire les forêts du Vietnam et faciliter le repérage des Viet Cong et de leurs installations. Les effets dévastateurs sur la morphologie humaine continuent de se transmettre de générations en générations même jusqu’à la 2e et 3e génération depuis le début de la guerre.

Il y avait plusieurs expositions sur les atrocités de la guerre commis uniquement par les américains impérialistes qui avaient sauvagement attaqué le Vietnam. Il y a une phrase célèbre qui dit que l’histoire est écrite par les vainqueurs et notre visite a confirmé la véracité de cette dernière.

Les vietnamiens sont généralement de très grands buveurs de bière. Parfois la qualité laisse à désirer mais qui peut refuser une bière froide à 0,60$? Afin de faire comme les locaux, nous sommes allés prendre de la bière artisanale à la Brasserie de Saigon (The Heart of Darkness). La qualité des différentes bières étaient excellente et le prix allait en conséquence… pas de bières à 0,60$ ici.

Pour le deuxième ‘happy hour », nous sommes allés au Saigon Skydeck au 51e étage du Bitexco Tower pour admirer la vue en soirée de Ho Chi Minh..et bien sûr prendre un verre. La vue était vraiment magnifique.

Vue du bar du Skydeck de Saigon.

En soirée, nos parents ont pu goùter à de la nourriture locale avant d’aller se coucher dans un hotel beaucoup plus près de notre gamme de prix. Qui pourrait refuser une chambre double avec salle de bain pour 25$ la nuit? Afin de trouver notre hôtel, nous devions marcher avec nos sacs à dos de voyage dans de petites ruelles qui donnaient sur les derrières de maisons de certains locaux. Pas très vendeur mais l’hôtel était très bien et le propriétaire tellement sympathique.

Ruelle vers notre hôtel.

12 mars 2017

Ce matin, nous avions en tête de faire un tour de ville à pieds dans le vieux Saigon. Nous avons débuté notre journée à la Pagode de l’Empereur de Jade. Influencé par le Bouddhisme, le Taoisme, le Confucionisme et le folklore vietnamien, les temples sont totalement différents de ceux que nous avons vus jusqu’à présent.

Il y avait énormément de locaux qui venaient faire des offrandes à différents dieux dans la même pagode. La chaleur accablante, l’odeur de l’encens et la quantité de locaux présents ont rendu la visite un peu étouffante.

Le long de notre parcours, nous avons aussi pu visiter la cathédrale Notre-Dame, l’ancien bureau de poste et l’opéra de Saigon (qui a des ressemblance au Petit Palais de Paris) entre autres, qui avaient tous une architecture typiquement coloniale française. Avec l’occupation de la France en Indochine du 19e siècle jusqu’aux années 50, il est possible de voire l’influence française autant dans l’architecture que dans la langue vietnamienne.

Cathédrale Notre-Dame
Cathédrale Notre-Dame
Intérieur du bureau de poste
Opéra de Saigon
Hôtel Continental Saigon qui avait abrité la presse étrangère lors de la Guerre du Vietnam
Architecture française avec une vue de la tour du Skydeck de Saigon

Sur notre parcours, il y avait l’arrêt obligatoire au Palais de la Réunification. Ce palais à servi de lieu de résidence et de travail du président sud-vietnamien pendant la guerre. La bâtisse actuelle a été complété en 1966.  Le 30 avril 1975, deux chars d’assaut nord-vietnamien ont franchi la barrière principale pour faire capituler le régime sud-vietnamien soutenu par les américains.

 

Palais de la réunification
Barrière principale du palais. Les deux chars d’assaut sont rentrés en passant par dessus la barrière où se situe l’autobus blanc et rouge.
Le premier des deux chars qui ont franchi la barrière.

De nos jours, le palais sert uniquement aux réceptions plus officielles avec des dignitaires étrangers. Nous avons pu faire un tour du palais où les pièces principales telles que les appartements privées, les salles de rencontres, les salle de planification de guerre, les salles de communication etc. ont été conservé  au même état que durant la guerre.

Salle de réception
Salon des ambassadeurs

Le 27 février 1962, deux pilotes sud-vietnamiens en mission de bombardement sur des cibles de Viet Cong ont changé de trajectoires et ont largué deux bombes sur le palais. Ils s’agissaient de traîtres qui avaient prévu leur coup pour tenter d’assassiner le président Diem et écraser les efforts de guerre des sud-vietnamiens. Bien que le palais n’ait pas été entièrement détruit lors de l’attaque, le moral des troupes du sud, lui, a été très affecté.

Hélicoptère Huey qui a servi à l’évacuation en 1975. Les cercles rouges sont les sites d’impacts des deux bombes sur le palais (qui a été entièrement restauré à l’aide d’un architecte vietnamien).

Pour souper, nous avons initié mes parents à la nourriture de rue. Super populaire en Asie du Sud-Est, il est possible de manger le soir des plats cuisinés dans des petits kiosques de style fête foraine pour vraiment pas cher. On parle d’un souper pour moins de 3$ par personne. En plus, il n’y a pas vraiment de table et de chaises alors il faut manger sur des petits bancs à 6 pouces du sol.

13 mars 2017

Débout très tôt ce matin, nous allions en bateau sur la Rivière Saigon jusqu’à Cu Chi à environ 50km au nord de Ho Chi Minh. Le district de Cu Chi a été le théâtre de plusieurs conflits entre les américains, les troupes du sud du Vietnam, les troupes du nord du Vietnam et les forces rebelles cachées dans le sud du Vietnam. Le district fait partie d’un réseau de plus de 250km de tunnels souterrains creusé par des sympathisants de la campagne du nord pour se protéger des américains et des forces du sud. Les tunnels ont joué un rôle crucial dans la victoire du Vietnam du nord.

La vie pour les Viet Cong dans les tunnels était misérable. L’air, l’espace, l’eau et la nourriture était rare et les tunnels étaient infestés de petites bestioles. Lors des raids des américains, des soldats et des familles pouvaient passer des jours entiers sous la terre dans des réseaux qui allaient jusqu’à 10 mètres de profond. À quelques reprise, nous avons eu la chance d’aller dans les tunnels et s’était très très serré. Il faisait excessivement chaud et nous n’étions pas encore dans la période la plus chaude de l’année.

Geneviève et moi qui sortons d’un tunnel après avoir rampé plus de 50m jusqu’à 6m de profondeur sous le sol. Il faisait très chaud!

Nous avons pu voir comment les troupes du nord utilisaient des pièces d’artilleries et de débris laissés par les américains pour fabriquer des pièges barbares et pour subvenir à leurs besoins.

Petit tas de feuilles…
…ou porte secrète pour un accès à un tunnel.
Seulement les formats vietnamiens ou femmes pouvaient rentrer dans ces trous.
Geneviève qui n’est pas convaincu de vouloir refermer la trappe.
Entrée de tunnel plus format Normand et moi
Démonstration des types de trappes.
Et oui, les soldats américains avaient le droit à une réception piquante. Ceci n’était pas du tout barbare de la part des Viet Cong…
Trappe où le soldat ennemi reçoit des pointes de fer dans les côtes lorsqu’il marche sur le piège.

Comme tout bon attrait touristique de guerre, pourquoi pas avoir la possibilité de tirer du AK-47?

Avec 5 cibles atteintes, nous pouvions avoir une casquette et un DVD…
…nous sommes repartis les mains vides.

De retour à Ho Chi Minh, nous avions notre autre tour qui nous attendait : Street Food 101 en moto. Quatre chauffeurs de scooter sont venus nous chercher pour nous amener faire le tour de quelques restaurants locaux et déguster des aliments typiquement vietnamiens. Au cours de la soirée, nous avons pu manger des fruits de mer, de la soupe au nouille avec du poulet (il y avait TOUTES les parties du poulet : foie, tête, cou, cuisse, poitrine etc.), des crêpes-repas et des laits frappés entre autres.

Restaurant de fruits de mer.
Monsieur le valet : « Ma moto est celle avec le banc en cuir et de couleur noire »

La balade en scooter dans le traffic de la ville était un moment de sensations fortes mais bien intéressant comme expérience. En tout, ce fût une bonne journée assez chargée. Fatigués de notre journée, nous étions prêts pour une bonne nuit de sommeil. Cependant, ceci ne fut pas le cas pour tous. Une accumulation de chaleur, de fatigue, de décalage horaire et de nouvelle nourriture ont fait en sorte que ma chère mère a passé une bonne partie de la nuit la tête au dessus du bol de toilette (au moment de l’écriture de l’article, tout est revenu à la normale).

Demain, nous quittons la belle ville de Ho Chi Minh pour le milieu du Vietnam vers Hoi An en avion. Tout le monde nous dit que c’est super beau alors nous avons très hâte. Jusqu’à présent, le Vietnam nous plait énormément, la nourriture est délicieuse et fraîche et les gens sont super sympathiques.

Bonne lecture!

8 Replies to “Ho Chi Minh – De retour dans l’est”

  1. Audrey, Luc, Sydney Ann & Eva May dit : Répondre

    Magnifique! En espérant que le reste de votre voyage au Vietnam soit tout aussi palpitant que ce que vous nous partagez jusqu’à maintenant.

    1. Je nous le souhaite aussi. C’est vraiment un pays super le Vietnam, donc ça devrait continuer sur cette bonne lancée! 🙂

  2. Looks like you guys are having a fantastic time! Glad to hear that Elaine is feeling better and I see from the comments that Normand is now able to change his underwear… I’m sure everyone is very relieved!

    1. For a big city, we had an amazing time in HCMC. Mom is definitely feeling better and « relieved ». All should be good going forward from this point on.

  3. wow! Les tunnels sont vraiment particuliers! Il ne fallait toutefois pas être claustrophobe. Merci pour ces beaux pans d’histoire que tu sais si bien relater. Bonne continuation de séjour à vous quatre! (Élaine, je suis bien heureuse que la santé se soit vite rétablie!)

    1. Merci! 🙂 J’ai hâte de mettre en ligne les vidéos que nous avons pris à Cu Chi. Ça te donneras encore une meilleure idée de ce qu’avaient l’air l’intérieur des tunnels. On est loin du métro de Montréal!

  4. Élaine et Normand dit : Répondre

    Simon. Après 5 jours ma valise est arrivée à Denang où j’ai du aller la récupérer. Ça faisait du bien d’avoir un peu de variété de vêtements. Pour la AK47, j’avais déjà aviser Alexandre que malgré nos qualités de marksmaen, nous ne serions sûrement pas capable d’atteindre la cible. Une visite fantastique à Ho chi minh, malgré la propagande, et une journée très intéressante à Cu Chi.

  5. Belles photos! Est-ce que Normand a retrouvé sa valise? Je parie que la mire de votre AK-47 était « croche »….?

Laisser un commentaire