Bonavista et Trinity – De la morue à perte de vue

17 juin 2022

Aujourd’hui, nous avions une grosse journée de route et d’activités. Un couple que nous avions rencontré à Gros Morne nous avais recommandé d’aller jusqu’à Bonavista. Ceci rajoutait plusieurs heures de route mais selon eux, ça en valait la peine.

Ce village de 3000 habitants a été fondé en 1497 quand John Cabot a mis les pieds ici lors de sa quête de l’Asie. Depuis sa création à la fin du 15e siècle, elle a changé plusieurs fois de mains entre les Français et les Anglais. C’est finalement au 19e siècle que Bonavista est devenue un village important dans la pêche et le commerce de la morue salée. Certains disent qu’à une certaine époque, il y avait tellement d’échafauds pour sécher le poisson qu’il était possible de marcher sur eux à travers le village sans jamais y mettre les pieds sur le sol. 

À Bonavista, nous sommes allés visiter les Ryan Premises, une série de bâtiments bien préservés de cette époque. Ces commerces faisaient partie du James Ryan Ltd company qui, entre 1857 et 1895, ont exporté près de 5 millions de kg de morue salée, soit 10% de tout ce qui avait été exporté à Terre-Neuve pour la même période. Le site aujourd’hui consiste de la maison de Ryan, un atelier, un magasin, un bâtiment pour saler la morue et un bâtiment pour la réception des poissons.

Proprietor’s house
Salt house
Fish house avec échafauds
Charlotte qui aimmmme la morue!
Antoine et sa morue salée
Là où il y a un couteau, il y a une Charlotte!

Pour diner, nous sommes allés dans un restaurant de thé où ils servaient du thé de…David’s Tea. Nous avons mangé deux excellentes chaudrées de palourdes sur la terrasse. La famille assise à côté de nous de dire de Charlotte : « ooh she’s a chatty one eh? ». Si nous avions 5$ pour chaque fois que quelqu’un nous disait ceci en voyage, ce dernier serait auto-financé!

En attendant le lunch!

Une fois le diner terminé, nous sommes repartis sur la route vers la Baie Trinity et Port Rexton. Petit village de 200 personnes, Trinity a conservé plusieurs de ses bâtiments comme au début du siècle. Les enfants dormaient alors nous avons poursuivi la route vers St John’s.

Église anglicane de Trinity
Trinity

Après plus de 500km de route, nous sommes finalement rentrés à l’hôtel avec un bon souper au Denny’s. Geneviève était découragée du restaurant…

Menu pour enfant consiste à choisir un plat principal et un a côté. Résultat: croquettes et raisins avec Mac and cheese et saucisses!

2 Replies to “Bonavista et Trinity – De la morue à perte de vue”

  1. Cette « Charlotte » , c’est une vrai vedette. Je suis avec assiduité toutes les aventures de ma « super-héroïne » avec son fidèle second « Toino ».

  2. Merci encore pour vos magnifiques photos et vos textes qui nous renseignent très bien!

Laisser un commentaire